LE VITILIGO

Touchant aussi un nombre important de patients (entre 1 et 2% de la population, sans distinction particulière entre hommes et femmes), le vitiligo se caractérise, à l’inverse des autres pathologies, par une dépigmentation de la peau qui se manifeste par des plaques blanches.

Dermatologie médicale : le vitiligo

C’est une pathologie dont la cause originelle reste incertaine, même si l’implication du système immunitaire paraît de plus en plus consensuelle. Le mécanisme qui en résulte est en revanche clairement établi : le vitiligo survient sur les zones de peau où les mélanocytes (cellules fabriquant la mélanine, le pigment qui colore la peau) ont disparu. Le vitiligo peut prendre plusieurs formes : généralisé se traduisant par de nombreuses plaques, à peu près symétriques, localisé (seulement une ou deux plaques), ou « universel » c’est-à-dire couvrant presque toute la surface de la peau.

Comme le psoriasis, le vitiligo n’est absolument pas contagieux mais comme lui il est extrêmement affichant avec les mêmes répercussions psychologiques. Son évolution est également imprévisible, il peut rester stable, s’amplifier ou régresser. 

Traitements

Corticoïdes locaux ou systémiques, immunosuppresseur topique (le Tacrolimus), vitamine D topique sont quelques-unes des solutions thérapeutiques disponibles.  

Le Dr Butnaru pourra aussi vous prescrire l’exposition aux rayons ultraviolets UVA ou UVB dans la cabine dont son cabinet est équipé, l’objectif étant de repigmenter progressivement la peau.