LES LED

Reposant aussi sur les propriétés de la lumière, les appareils de photobiomodulation par LED (acronyme anglais pour diodes électroluminescentes) utilisent des composants semi-conducteurs qui, selon leur nature, émettent des lumières de différentes couleurs lorsqu’ils sont parcourus par un courant électrique.

La photobiomodulation par les LED

Les LED se distinguent assez nettement des autres appareils photoniques : leur gamme spectrale (la bande de longueurs d’onde) est très étroite donc proche des lasers mais leur puissance est très inférieure, leur lumière est froide, elle n’est pas transformée en chaleur. Les LED n’agissent pas par tirs successifs mais par une exposition constante (qui peut néanmoins être continue ou pulsée) à leur lumière sur une durée définie par le médecin, en fonction du problème traité.

Les petites diodes dont le nombre et l’espacement sont déterminés avec précision, sont groupées et fixées sur un triple panneau mobile et articulé capable d’épouser le profil de la zone à traiter.

Différentes couleurs seules ou combinées

Au départ limitées à une seule couleur (infrarouge puis rouge) les LED sont ensuite devenues aussi jaunes, bleues, orange, et vertes. Chacune de ces couleurs prise séparément ou les associations de plusieurs d’entre elles ont un effet thérapeutique dont les raisons ne sont pas encore toutes parfaitement explicitées mais il est clair qu’elles entraînent une réaction chimique sur les mitochondries, éléments majeurs des cellules et, par suite, sur ces dernières.
L’interaction entre les différents paramètres de fonctionnement des LED est très importante : longueur d’onde, fluence, densité de puissance, durée d’exposition, mode continu ou pulsé, distance entre le panneau de LED et la surface à traiter, autant de variables qui nécessitent l’élaboration de protocoles très étudiés comme c’est le cas sur l’appareil TriWings du Dr Butnaru.

Quelles indications?

En premier lieu, celles où elles constituent la source lumineuse de la Photothérapie Dynamique (plus connue sous le nom de PDT) forme de traitement qui repose sur une réaction chimique entre la lumière et un produit photosensibilisant appliqué sur le visage.  Il s’agit de l’acné, des kératoses actiniques et des carcinomes basocellulaires.
L’effet de la lumière LED seule a par ailleurs été validée pour la réparation tissulaire des plaies, l’aide à la cicatrisation, l’adoucissement des inflammations post-laser ou post-peeling, la prévention et le traitement des mucites et radiodermites engendrées par les traitements anticancéreux.

En médecine esthétique, des résultats assez surprenants ont été obtenus sur les effets du vieillissement cutané (pattes-d’oie …) ou pour l’atténuation des vergetures.
Enfin l’exposition aux LED a démontré un effet très bénéfique pour combattre l’anxiété et procurer un ressenti de «bien-être».