Carcinomes Spinocellulaires

Les carcinomes spinocellulaires, désormais plutôt appelés carcinomes épidermoïdes nécessitent un diagnostic différencié précis.

Cancérologie : les carcinomes spinocellulaires

Ils sont approximativement quatre fois moins fréquents que les basocellulaires et revêtent une forme différente : il s’agit de bourgeonnements rouges, ulcérés et en relief qui peuvent saigner facilement.

Les carcinomes spinocellulaires concernent fréquemment les professions plus exposées (agriculteurs, ouvriers du bâtiment et de terrassement, marins…) et les personnes de plus de 60 ans.

Ils se développent souvent depuis des lésions préexistantes, notamment les kératoses actiniques ou les cicatrices de brûlures. Les carcinomes spinocellulaires se rencontrent naturellement sur les zones exposées habituelles (visage, bras, etc.) mais aussi sur les doigts (verrue qui ne guérit pas), les parties génitales, ou encore sur la lèvre. Ils peuvent entraîner des métastases sur les ganglions. 

Seule votre dermatologue sera en mesure de différencier un carcinome spinocellulaire d’autres lésions,  avant de procéder à une biopsie indispensable pour conforter le diagnostic et déterminer le traitement le plus approprié.

Celui-ci sera prioritairement d’ordre chirurgical;  s’il est inenvisageable (lésion de grande taille par exemple) une radiothérapie ou une chimiothérapie seront alors considérées.