Acide hyaluronique et toxine botulique

Dermatologue et titulaire d’un DIU de dermatologie esthétique, laser et cosmétologie, le Docteur Cristina Butnaru sera naturellement un praticien privilégié pour toutes vos demandes d’injections. Les produits injectables peuvent être classés en deux groupes selon leur mode d’action : les produits de comblement (Acide hyaluronique)  et les produits décontractants (Toxine botulique).

Médecine esthétique : les injections

Les produits de comblement

Ce premier groupe se divise aussi en deux catégories : les résorbables et les non résorbables.

En raison de tous les problèmes dus à l’irréversibilité de leur effet mais aussi des importantes complications qu’ils peuvent entraîner, ces derniers ne sont pas proposés par le Dr Butnaru. Les produits injectables ont comme finalité de combler les pertes de volume dues au vieillissement, de diminuer les rides ou les cernes, de repulper les lèvres. Ils compensent aussi l’affaissement des traits du visage dû à l’effet progressif dans le temps du phénomène de gravité.
Le Dr Butnaru vous indiquera lors de la consultation préalable les éventuelles contre-indications, préparations et précautions (cas des anticoagulants et de l’aspirine, intérêt de l’arnica…).

Les produits de comblement : l'acide hyaluronique

Il existe plusieurs types de produits de comblement mais l’acide hyaluronique est de loin le plus populaire. Il est utilisé pour combler les rides autour de la bouche, les sillons nasogéniens (les plis qui partent des narines jusqu’à la commissure des lèvres), les pattes-d’oie, pour estomper les cernes, ou encore pour donner du volume aux pommettes, à la vallée des larmes (le creux situé entre le nez et les pommettes, sous les cernes) et aux lèvres.

À l’aide d’une aiguille ou d’une canule, évidemment à usage unique, le Dr Butnaru injectera dans le derme moyen ou profond une ou plusieurs seringues d’acide hyaluronique selon l’importance de la zone à traiter et la sévérité du problème pris en charge. Combler les pertes de volume nécessite plus de seringues.  La zone traitée se trouve immédiatement regonflée par le produit mais l’effet de restauration des volumes va être ensuite renforcé parce que les composants hydrophiles de l’acide hyaluronique vont attirer des molécules d’eau. Même si elles ne sont pas agréables, ces injections qui prennent en général une quinzaine de minutes sont tout-à-fait supportables et n’entraînent pas de douleur particulière.

À l’issue de la séance une rougeur, un petit œdème ou un bleu peuvent apparaître aux points d’injection. Ils s’effaceront très vite. L’effet de l’acide hyaluronique dure environ une année.

Les produits décontractants : la toxine botulinique (ou botox)

C’est une substance naturelle synthétisée à partir d’une bactérie dans une concentration évidemment infinitésimale.
L’injection de toxine botulique concerne avant tout les rides dites « rides d’expression ». Outre le phénomène de vieillissement, celles-ci sont provoquées par le fait que les muscles de notre visage accompagnent quotidiennement nos diverses expressions, telles que sourire, froncer les sourcils, lever les yeux au ciel.
Une peau jeune récupère son aspect lisse après chacune de ces contractions musculaires mais avec le temps l’élasticité de la peau diminue, le pli se marque et devient une vraie ride. Les zones concernées sont donc essentiellement le front, les commissures des lèvres, et surtout la glabelle (l’espace situé au-dessus du nez, entre les sourcils).
L’injection de toxine botulique repose sur une approche totalement différente de l’acide hyaluronique : au lieu de combler, elle vise à provoquer une paralysie temporaire des muscles faciaux des zones ciblées pour les détendre et éviter les contractions de la peau. Le déroulement de la séance et les suites sont très comparables aux injections d’acide hyaluronique.
Les résultats se maintiennent à peu près 4 mois mais une stabilité est souvent observée au bout de 2-3 séances.

Les tarifs

Botox : 200 € pour la glabelle (intersourcillier) et 250 € pour le visage.

Injection d’acide hyaluronique : 400 € (2 seringues). Et jusqu’à 1500 € selon la zone à traiter et le nombre de seringues.